Domaine du clan Tatsusei Index du Forum
Domaine du clan Tatsusei Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

La gargote, lieu de picole et de convivialité

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Domaine du clan Tatsusei Index du Forum -> Blabla hrp -> archivages
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Tsukiko
Seigneur du Clan
Seigneur du Clan

Hors ligne

Inscrit le: 27 Mar 2014
Messages: 80

MessagePosté le: Mar 3 Mar - 13:07 (2015)    Sujet du message: La gargote, lieu de picole et de convivialité Répondre en citant

Le Seigneur Tatsusei n'y venait pas pour boire et noyer son chagrin, il y venait dans l'espoir de voir quelques membres du Domaine honorer les lieux de leur présence, faire connaissance et se détendre. Bref il voulait que les lieux ne soient pas déserts. A quoi bon posséder leur propre gargote clanique si personne n'y mettait jamais les pieds?


Il n'y avait qu'un seul homme derrière le comptoir, et il n'était même pas japonais il s'agissait d'un occidental que le colosse avait embauché après une échauffourée contre les brigands qui osaient s'aventurer en forêt. L'homme fuyait et était tombé sur le domaine, tout comme les brigands qui avaient récoltés une salve de flèches et quelques coups de katanas et de yaris. L'homme n'avait à l'époque, de la langue japonaise, qu'une maîtrise imparfaite mais Tsukiko y avait remédié. L'homme prénommé "Roger"... hai c'est lamentable... le servait depuis ce jour, ayant déjà tenu divers établissement de ce genre.


Saké. Fit il à Roger, en bon habitué après l'avoir salué de la tête.


Tout de suite le géant, répondit celui ci en puisant dans les réserves pour servir le précieux nectar. Il appelait Tsukiko "le géant" et celui ci ne s'en formalisait pas, appréciant l'appellation.


As tu vu les femmes du Domaine, Roger? Elles valent le coup d'oeil, tu t'en rendras compte si j'arrive à les amener ici.


Tsukiko s'était vite aperçu que l'occidental avait un faible pour les japonaises, bien plus que pour les femmes de son pays apparemment. Mais peut être était ce simplement la vue de la nouveauté qui lui faisait préférer les femmes du Japon à celle de par les chez lui.


A la question posée, le regard du tavernier s'illumina alors qu'il dévisageait le Seigneur les yeux pleins d'espoirs.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 3 Mar - 13:07 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Janna
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 3 Mar - 13:18 (2015)    Sujet du message: La gargote, lieu de picole et de convivialité Répondre en citant

Janna ne s'était pas attardée dans ses appartements et s'empressa de les quitter pour aller profiter du domaine.
Elle eut le temps de passer par les jardins et vers d'autres bâtiments nouveaux avant de tomber sur une taverne. La jeune femme n'étant ni appelée par la faim, ni par la soif continua son chemin avant d'entendre la voix du colosse. Elle s'arrêta, haussa un sourcil, se retourna et fit demi-tour.


Oh.. Konban wa, mina-san.

Elle inclina la tête à Tsukiko et sourit au tavernier.

Cette gargote est bien vide, Tsukiko-san. J'espère que vous ne vous ennuyez pas trop ?

Elle laissa paraitre un léger sourire, un peu taquin avant de s'installer et de commander à boire au gargotier.

San ? Pourriez-vous m'apporter une tasse de thé onegai ?


Revenir en haut
Tsukiko
Seigneur du Clan
Seigneur du Clan

Hors ligne

Inscrit le: 27 Mar 2014
Messages: 80

MessagePosté le: Mar 3 Mar - 13:28 (2015)    Sujet du message: La gargote, lieu de picole et de convivialité Répondre en citant

L'attente ne fut pas trop longue pour que ses vœux soient enfin exaucées. C'était d'autant plus satisfaisant qu'il s'agissait d'une des dernières arrivées, toute neuve et toute frâiche! Et lorsque Tsukiko croisa le regard de Roger, il s'amusa de son sourire enjoué.


Janna-dono, je vois que le sommeil n'a pas eu raison de vous... permettez moi de vous présenter Roger le tavernier. Un occidental qui s'occupe de la gargote du Domaine depuis un peu plus d'un an.


Celui ci se hâta de verser le thé préparé une heure plus tôt, puis tendit maladroitement le bol à la jeune femme en balbutiant.


La gargote est bien trop souvent vide... mais je suis confiant. Les habitants du Domaine n'attendent qu'un peu de bonne volonté pour sortir de leur sommeil, et mes dernières recrues sont de taille à les secouer j'en suis sûr.


Le colosse termina son saké et rendit le bol au tavernier.


Nous n'avons, jusqu'ici fait que parler politique, clan, projets... nous aurons le temps d'y revenir plus tard, d'autres sujets m’intéressent. Que faites vous lors de vos temps libre, Janna-dono?


Revenir en haut
Janna
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 3 Mar - 14:17 (2015)    Sujet du message: La gargote, lieu de picole et de convivialité Répondre en citant

Hajimemashite, "Roger"-san.

Janna prit le bol, un sourire amusé au coin des lèvres.

Détendez-vous, san.

Elle lui sourit aimablement et se reconcentra sur le colosse.

Hai j'espère que vous ne serez pas la seule personne que j'aurai l'occasion de rencontrer ici.

Janna prit une gorgée de thé et reposa sa tasse.

Mes temps libres ? Je n'ai pas eu de temps libres depuis pas mal de temps.. , elle rit doucement, demo je me rappelle encore de mes après-midis passés à l'onsen du village ou à parcourir les marchés à la recherche de quelques étoffes qui sauraient me surprendre.

Un sourire se dessina sur ses lèvres au souvenir de ces temps quasi d'insouciance, de ces temps presque sans soucis.

Maintenant que je suis plus libre et que je ne suis plus chargée d'une tâche au Shogunat, je passe mon temps libre à étudier ou à discuter en gargote. Même si j'avoue que quelques fois, une promenade est la bienvenue.

Et vous, Tsukiko-san ? Dîtes-moi en plus sur vous.


Revenir en haut
Tsukiko
Seigneur du Clan
Seigneur du Clan

Hors ligne

Inscrit le: 27 Mar 2014
Messages: 80

MessagePosté le: Mar 3 Mar - 15:38 (2015)    Sujet du message: La gargote, lieu de picole et de convivialité Répondre en citant

Pas de doute, c'était bien une femme, une femme qui vivait simplement avant de se voir confier parmi les plus hautes responsabilités du Japon. C'était amusant de savoir ce qu'était la vie des grands de ce monde avant qu'ils ne deviennent connu. Une vie faite des plaisirs simples qui, aujourd'hui, ne satisfaisait plus Tsukiko. Le syndrome de la soif de pouvoir et de puissance s'était toutefois calmé avec l'âge et les événements de l'an passé.


Aujourd'hui il s'arrachait les cheveux à essayer de garder l'un des rares clans du Japon encore actif, la tête hors de l'eau afin qu'il ne soit pas qu'un simple souvenir comme le Clan Ashikaga dont il ne restait plus que des vestiges après qu'ils l'aient suivit dans sa quête de pouvoir.


Le colosse secoua la tête, comme pour en chasser ses pensées, et revint à la jeune femme.


Des loisirs on ne plus féminins, quoi que pour les études... disons que nous sommes sur un pied d'égalité!


Evidemment, puisqu'ils en étaient à parler, c'était à son tour de parler de lui, ce qui, curieusement ne le dérangeait plus.


Et bien lorsque je ne rédige pas de paperasse je passe mon temps libre au dojo, à la bibliothèque, à recevoir les invités et visiter les résidents. Mon fils vient me déranger lorsqu'il arrive à semer la nourrice. En de rares occasions je quitte le domaine pour me rendre à Kiyosu, en gargote... voilà quelle est ma vie de Seigneur aujourd'hui











Revenir en haut
Janna
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 3 Mar - 17:23 (2015)    Sujet du message: La gargote, lieu de picole et de convivialité Répondre en citant

Bien que de sang noble, la jeune femme avait toujours préféré s'adonner aux plaisirs simples de la vie. Certes les responsabilités, les riches étoffes et le pouvoir avaient presque toujours fait partie de sa vie mais après le départ du domaine familial, elle s'était laissé tenter par les futiles plaisirs des humbles gens.

Hai féminins quoiqu'ouverts à tous.
Quant aux études, je pense que c'est un loisir ou, tout du moins pour certains, un "devoir" que nous partageons presque tous.


Lorsqu'il commença à parler de lui, Janna posa sa tasse de thé qu'elle avait jusque là au bord des lèvres.

Sôka. Est-ce une vie qui vous convient ou avez-vous des projets personnels ?


Revenir en haut
Tsukiko
Seigneur du Clan
Seigneur du Clan

Hors ligne

Inscrit le: 27 Mar 2014
Messages: 80

MessagePosté le: Mar 3 Mar - 21:05 (2015)    Sujet du message: La gargote, lieu de picole et de convivialité Répondre en citant

La question l'ennuya particulièrement. Pas par manque d'intérêt mais parce que le sujet était épineux. Des projets personnels? Il y avait songé, à tenter d'avancer à deux plus que seul, mais il avait vite mit un terme à cette idée. S'il devait un jour prendre épouse, ce ne serait que pour apporter un quelconque avantage au Clan. Quant aux autres projets, il y avait la formation de Kimyio à terminer, ainsi que celle de sa fille aînée qui le secondait actuellement. Rien qui ne permette de combler la moitié d'une coupe en somme.


Et bien je dois terminer la formation de mon kohai, puis celle de ma fille aînée que je destine au pouvoir plutôt qu'aux armes. Je ne vois pas... hormis ceux qui touchent aux intérêts du Clan, quels autres projets je pourrais envisager.


Le malaise ne serait perceptible que pour un oeil et un esprit avisé, car le colosse ne facilitait la tâche à personne lorsqu'il s'agissait de deviner ses pensées. Il lui fallait changer de sujet.


Après avoir vidé son deuxième bol de saké pour se donner une contenance, le Seigneur des lieux dévisagea pensivement l'ancienne Vice Shogun.


Comment avez vous trouvé ces appartements? Ils sont presque aussi grands que les miens si mes souvenirs sont exacts.



Revenir en haut
Janna
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mar 3 Mar - 22:53 (2015)    Sujet du message: La gargote, lieu de picole et de convivialité Répondre en citant

Elle ne s'attendait pas à cette réponse. La question l'aurait-elle gêné ? Janna d'habitude très douée pour décrire les émotions des gens par le regard, était presque perdue et éprouvait quelques difficultés.
La jeune femme préféra ne pas insister à chercher et poursuivit vers un autre sujet sans vraiment savoir quel impact avait eu la question.


Sôka le Clan avant tout, je comprends.

Et une autre gorgée de thé.

Les appartements sont magnifiques Tsukiko-san, je dois vous avouer que je m'y plais énormément. C'est un véritable chef d'œuvre architectural.

L'ex Vice-Shogun continua de le regarder dans les yeux en réponse à son regard d'acier qui la dévisageait depuis peu... Elle porta à nouveau la tasse de thé à ses lèvres, intriguée par le mystère que faisait ressentir le colosse.


Revenir en haut
Karzimor
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 5 Mar - 17:07 (2015)    Sujet du message: La gargote, lieu de picole et de convivialité Répondre en citant

La jeune femme se sentait revivre peu à peu, comme une fleur qui retrouve ses couleurs lorsqu'elle est replongée dans l'eau. Derrière l'apparence austère du domaine et de ces pierres grises assemblées les unes avec les autres, elle avait découvert quelques joyaux qui l'enchantait. Le jardin tout d'abord qu'elle trouvait d'une formidable splendeur, ainsi que les salles de réceptions et les oeuvres qui y étaient exposés. Tableaux, calligraphies, sculptures montraient le goût prononcé pour l'art du maître des lieux.

La seule ombre au tableau était le silence qui baignait trop souvent ces lieux. Même si elle appréciait ce silence qui l'aidait à se ressourcer et empêchait tout risque de rechute, elle aurait aimé pouvoir discuter de temps en temps. Mais elle avait elle-même choisi de vivre en ermite ou presque, loin des tentations ; elle n'allait pas aujourd'hui se renier et s'en plaindre.

Le soir venu, Karzimor appréciait se promener dans les couloirs du domaines, au hasard de ses envies. Bien souvent elle choisissait son parcours en fonction de le luminosité des couloirs. Un jour elle choisissait les couloirs les plus éclairés, comme un papillon désirant se réchauffer les ailes au soleil, le lendemain elle recherchait les lieux les plus sombres, comme pour passer inaperçue.

Mais ce soir, elle laissait les kamis lui dicter son itinéraire, sûre que ceux-ci la mèneraient là où son fen-shui s'épanouirait.

Lorsqu'elle s'engage dans ce couloir, un bruit attire son attention. Elle reconnaît rapidement une conversation entre 2 personnes de sexes opposés. Tout d'abord désireuse de les rejoindre, elle se reprend finalement, ne voulant pas perturber une potentielle recherche de contacts rapprochés entre deux êtres. Elle ne tient en aucune façon à tenir la chandelle. En passant devant la porte, elle jette tout de même un coup d'oeil et est surprise de reconnaître une gargote. Elle en ignorait l'existence et sourit en repensant à tous ces bons moments qu'elle avait pu passer en ce type d'endroit autrefois, se rememorant les débordements qui parfois la plaçaient à la limite de la décence, voir de la déchéance. Elle allait passer son chemin lorsque son regard se pose sur l'homme placé derrière le comptoir. Cet homme n'a rien à voir avec ceux qu'elle a rencontré jusqu'alors. Ses cheveux ne sont pas bruns et raides, ses yeux sont déformés et arrondis et la forme même de son visage et son teint n'ont rien d'habituels. Aussi s'assied-elle à une table non loin du bar, là où elle pourrait observer sans trop être vue. En passant elle salue d'un hochement de tête le couple attablé, sans vraiment faire attention à eux, ni même les reconnaître. Toute son attention est portée sur cet être étrange. Quelle est la raison de sa difformité, est-ce une maladie ?


Auriez-vous du thé au jasmin s'il vous plaît ?

Va-t-il seulement la comprendre ? Elle baisse les yeux lorsqu'il lève les siens sur elle. Elle rougit, non pas pour charmer comme elle en a l'habitude, mais de honte, honte de cette curiosité malsaine qui l'a conduit à s'asseoir ici.


Revenir en haut
Ilkai_Nagao
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 8 Mar - 09:46 (2015)    Sujet du message: La gargote, lieu de picole et de convivialité Répondre en citant

Le repas pris, le paysage contemplé, la jeune recrue eût l'envie soudaine de compagnie, de bavardages, de rencontres, de partages... La gargote était donc l'endroit a priori idéal pour cela. Et puis elle ne connaissait personne du clan.
Elle était un peu surprise du calme qui régnait un peu partout, elle se serait presque crue dans un monastère tant l'ambiance tendait plus au recueillement qu'au foisonnement qu'elle imaginait. Sans doute que cela viendrait, que le clan état comme au repos après une activité dense avant qu'elle n'arrive. Elle n'était pas déçue non, elle espérait beaucoup en étant membre de ce clan. La patience lui faisait souvent bigrement défaut, mais elle y travaillait.
Elle espérait rencontrer Kyomi, dont lui avait parlé le patriarche. Peut-être se trouverait-elle à la gargote?

La jeune fille poussa la porte, et s'inclina devant les personnes présentes, dont deux lui étaient inconnues. Tsukiko sama était là, avec une personne dont elle devinait le haut rang.

Konnichi wa mina san . Je suis Ilkai Nagao, hajimemashite.

La parole était audible tout en étant pourtant peu intrusive. Elle entra ensuite d'un pas furtif et léger, le kimono de soie faisant un doux froufrou à chacun de ses pas, avant de repérer une table du regard .


Revenir en haut
Tsukiko
Seigneur du Clan
Seigneur du Clan

Hors ligne

Inscrit le: 27 Mar 2014
Messages: 80

MessagePosté le: Dim 8 Mar - 10:37 (2015)    Sujet du message: La gargote, lieu de picole et de convivialité Répondre en citant

Enfin la gargote se remplissait. C'était un bien grand mot mais au moins, il y avait du monde... et du beau monde! Roger le tavernier en était tout retourné. Il le vit bafouiller une réponse presque incompréhensible pour qui n'était pas à côté de lui, et se hâter vers son comptoir pour éxécuter la demande de la belle.


Tsukiko profita de ce moment où trois inconnues se rencontraient pour la première fois pour faire les présentations.


Janna-dono, voici donc Ilkai Nagao et Karzimor-san. Je suppose que vous avez entendue parler de l'ancienne Vice Shogun du Japon.


Ilkai-san s'occupe de l'animation en Oda depuis une ou deux semaines je crois, et les animations proposées sont très recherchées... j'ai pensé qu'elle pourrait amener un peu de vie au sein du DOmaine.


Quant à Karzimor-san... et bien je lui ai couru après pendant plusieurs semaines avant qu'elle ne daigne accepter un entretien.


Un léger sourire de la part du colosse.


Vous saviez vous faire désirer.


Revenir en haut
Karzimor
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Lun 9 Mar - 15:52 (2015)    Sujet du message: La gargote, lieu de picole et de convivialité Répondre en citant

L'a-t-il vraiment comprise ? Elle l'ignore mais elle voit l'homme - car c'est sans doute un homme - s'affairer après un signe de tête en sa direction. Absorbée par son observation, c'est à peine si elle s'aperçoit de l'entrée d'une nouvelle personne qu'elle salue d'un signe de tête mécanique.

Ses pensées n'arrivent pas à s'échapper de ce qu'elle voit devant elle. Elle n'arrive pas à s'imaginer le calvaire d'un homme comme celui-là, différent des autres. Elle imagine son enfance brimée, exposée à la raillerie de ses camarades. Sans doute avait-il été le souffre douleur de sa classe, ou alors complètement délaissé. Les enfants savent être cruels envers ceux qui sont différents, sans se soucier si la différence vient d'une maladie ou autre.
Le reste de sa vie ne fut sans doute pas plus facile, le monde des adultes n'étant que le prolongement de celui des enfants. Et sans doute était-il ici grâce à la pitié de Tsukiko. C'est sans aucune peine qu'elle comprenait que l'homme devait vivre terré dans cette pièce, redoutant le monde extérieur et ses brimades.

Que les kamis pouvaient parfois être cruels de laisser naîtres des êtres difformes !

Son attention est détournée lorsqu'elle entend son nom prononcé par l'un des convives. Elle se retourne et est surprise de voir que c'est Tsukiko lui-meme qui est dans cette pièce et vient de parler d'elle. Elle se dépêche de reprendre ses esprits et de sourire. Jouant son rôle de femme du monde, elle baisse les yeux en entendant la remarque de l'homme et répond en rougissant.


Se faire désirer ? Mais n'est-ce pas là l'une des premières qualités de toute femme ? Et avouez que, du coup, vous ressentez une fierté bien plus grande d'être arrivé à vos fins après un peu de bataille. N'auriez vous pas été déçu si je m'étais laissée convaincre lors de votre première tentative ?

Elle jette un coup d'oeil sur la femme qui est attablée avec Tsukiko pour rechercher une approbation féminine.


Revenir en haut
Janna
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Mer 11 Mar - 00:11 (2015)    Sujet du message: La gargote, lieu de picole et de convivialité Répondre en citant

La gargote se remplissait. Peu mais elle se remplissait.

Jinushi no Janna, hajimemashite.

Elle inclina la tête et se retourna vers l'autre jeune femme.

En effet, il est d'autant plus agréable d'apprécier la présence et la compétence d'une femme au sein d'un clan lorsqu'elle s'est faite désirée.
Hajimemashite, san !


Janna s'adressa aux deux jeunes femmes pour entamer la conversation.

Comment allez-vous ?


Revenir en haut
Ilkai_Nagao
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Jeu 12 Mar - 13:20 (2015)    Sujet du message: La gargote, lieu de picole et de convivialité Répondre en citant

La jeune fille avait écouté, sans laisser à voir aucun commentaire, la pensée pourtant claire et le regard amusé, les dires des uns et des autres. Elle s'inclina devant chacun. Puis, la dame si distinguée lui renvoya un salut amical, avant de s'enquérir de sa santé ce qui la toucha et l'étonna, ainsi que de celle de la femme mystérieuse. Ilkai avait entendu parler de Janna Dono, et s'inclina, respectueuse, un peu gênée de son ignorance.

Arigato, je vais aussi bien que possible en des lieux si beaux. Il serait totalement outrageant de me plaindre, iie? L'air est doux et je suis logée mieux que je ne l'ai jamais été.

Lui adressant un sourire,  ajouté à un regard malicieux vers le patriarche , elle ajouta  :

Tsukiko Sama me leste d'une  responsabilité bien grande, vous ne trouvez pas?  j'hésite alors à faire un numéro de jonglerie au milieu  de la place centrale, qui serait plus de l'ordre du comique que de l'adresse .. mais j'ai pitié de vos esprits si gracieux, ainsi que de vos... ombrelles et couvre-chefs .. je m'abstiendrai donc. Il vaut mieux iie? 

Elle termina  par :

Je suis honorée de vous connaître, Janna dono .


Revenir en haut
Janna
Invité

Hors ligne




MessagePosté le: Dim 15 Mar - 21:50 (2015)    Sujet du message: La gargote, lieu de picole et de convivialité Répondre en citant

La jeune femme répondit avant tout à la jeune fille par un aimable sourire.

Il est vrai que les appartements sont très confortables et esthétiques, nous pouvons tout de même remercier les architectes qui y ont travaillé.

Janna poursuivit après avoir pris une gorgée de thé.

De même, Ikai-san. C'est un plaisir pour moi.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 12:00 (2018)    Sujet du message: La gargote, lieu de picole et de convivialité

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Domaine du clan Tatsusei Index du Forum -> Blabla hrp -> archivages Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template zenGarden created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com